Mardi 2 janvier 2 02 /01 /Jan 11:36

Qu'est-ce que le Catharisme ?

L'histoire et les encyclopédies ont retenu du Catharisme la partie émergente de l'iceberg. Si le petit Robert retient des Cathares la notion de secte manichéenne du moyen-âge, c'est que l'intérêt portait à ce type de travaux ne l'a été que par des détracteurs du catharisme. Est-il nécessaire de rappeler que le mot hérésie vient d'un mot grec signifiant "faire un choix" ?

Aujourd'hui les historiens et les archéologues nous permettent d'avoir un autre avis sur les cathares et sur le catharisme. En effet leurs recherches élargissent la définition du sujet de prédilection de ce blog. Ils déterminent le catharisme comme un christianisme pur, se rattachant ainsi à la Tradition chrétienne des origines. Jusqu'au concile de Nicée en 325, l'interprétation des textes et en particulier des évangiles, était le pain quotidien du chrétien. Nul doctrine ou dogme ne venaient établir d'alibi pour définir l'hérésie: le choix était la nature même du christianisme. D'ailleurs les différents épîtres que l'on trouve dans la Bible sont le reflet des recherches fondées sur les enseignements de Jésus.

Un grand chercheur du Catharisme, Monsieur Bertran de La Farge écrit d'ailleurs à ce sujet: " Les Cathares sont d'abord, tout simplement, ces chrétiens qui, de tous temps, en tous lieux et en toutes circonstances, se rattachèrent et se rattachent à la pratique simple, dépouillée, fraternelle, solidaire et spirituelle du Christianisme initial" (La Voie Cathare, diffusion Rosicrucienne). Les cathares, de toujours, ont considéré que la recherche permanente, la réflexion sur les textes qui relatent la vie de Jésus, en se tenant loin des dogmes et des violences, est le fondement de la construction de l'Être tel que le Principe Divin l'a voulu.

Ainsi nous pouvons rapidement nous rendre compte que le catharisme ne peut supporter qu'une église, quelle qu'elle soit, puisse avoir une supprématie ou un pouvoir quelconque sur qui que ce soit. Car enfin, peut-on croire, malgré les violences que les Hommes traversent au cours des siècles, que l'Homme peut ne plus avoir de coeur, d'âme, d'Esprit et de Vie ! "L'Evangile est toujours valide deux milles ans après" écrit Mr de La Farge. Oui, et la recherche se doit de continuer. Car si les cathares occitans sont bien morts dans leurs corps de chair il y a déjà quelques siècles, victimes de la violence et de la barbarie de quelques uns assoifés de pouvoir et de haine, nul ne peut tuer l'esprit.

En conclusion de ce premier article, il est important de rappeler que ceux  qui, de nos jours, se sentent portés par les même aspirations simples, de recherches actives permanentes, par la volonté de comprendre et de se connaître, eh, bien peuvent se dire "Chrétiens Cathares". Car après tout quel est le commandement qui nous a été transmis sur ce chemin de la connaissance de soi: "Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres ! Comme je vous ai aimés..." (Jean 13,34). Lors d'un prochain article nous vous donneront quelques clefs de compréhension de ce que sera ce blog. Nous vous expliqueront également les buts de LO.R.CA.T. En attendant nous souhaitons une excellente année 2007, riches en réflexions et en recherches de cet Amour, agapê, évoqué par Jean !

Par Faber - Publié dans : lo-r-ca-t
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus